UA-52832336-4

30/07/2018

Loan Bas

Retrouvons aujourd’hui l’interview de Loan, sélectionné en EDF – 16 ans.

 

Salut c'est Loan Bas de l'équipe de France de Horse ball

 

Tout d'abord pour ma sélection en équipe de France, je l'ai apprise en même temps que les autres, juste après le podium Cadet Elite.

Au début du championnat 2018, je savais que pour avoir une chance d'être pris en équipe de France, il fallait à tout pris que notre équipe "Rhône Alpes" finisse sur le podium. Alors mes coéquipiers et moi avons tout donné !

A l'annonce des sélectionnés, Raphaël Dubois prononçait d'abord le nom du poney avant celui du joueur. Du coup lorsqu'il a dit "Scoubidou", j'ai hésité de peur qu'il y ait un autre cavalier avec un poney possédant le même nom que le mien.

 

Mon équipe Rhone-alpes est une sélection des meilleurs joueurs de la région Rhône-Alpes Auvergne. Du coup nous avions 2 coachs :  Olivier Segear et Lyonel Bas, mon père. En dehors de cette sélection, j'ai également joué en Amateur Élite aux couleurs de Ouest Lyon où j'étais coaché par Raphaël Delemotte. En fait, depuis deux ans, mes parents m'ont donné les moyens de me perfectionner au maximum pour essayer d'intégrer l’Equipe de France. Être coaché par des coach différents et faire beaucoup de matchs m'ont permis d'acquérir plus d'expériences.

Ensuite, j'ai aussi eu la chance de participer au stage de sélection à Lamotte-Beuvron avec certains de mes coéquipiers de Rhône Alpes. Je dirais que ce stage m'a permis de me perfectionner, de détecter mes points faibles et de les travailler mais aussi de rencontrer des joueurs venus d’ailleurs.

 

L’équitation, on peut dire que je suis "né dedans" car mon père gère avec mon grand père le centre équestre de la Dame Blanche à CHAPONOST. Mon père possède aussi un élevage de poneys : le Haras du Garon.  Moi, Je monte depuis l’âge de 6 ans.

En dehors du Horse ball, je fais du CSO. Je sors en compétition depuis 4 ans (niveau ASP2) et en cycle classique jeunes poneys avec les poneys de l’élevage de mon père.

Pour arriver à ces niveaux, je pratique 10 à 12h d'équitation par semaine toutes disciplines confondues. J’avoue que cette année, mon emploi du temps était très chargé. Dès que je rentrais du lycée (souvent après 18h), je montais et faisais mes devoirs après. En septembre prochain, je serai en classe de première.

 

Mon poney de HB s'appelle donc Scoubidou. Je le loue depuis deux ans. Pour moi, c'est un champion ! Il est très réactif, attachant mais reste sur l'œil. Il a déjà fait une sélection en équipe de France avec Tristan Daissemin. Comme Scoubidou démarre bien et connaît son job, j'ai plutôt joué sur les postes bas (stoppeur). Je joue plutôt à l'instinct sans me poser de question. Ce qui fait que je suis très spontané en match et que parfois je ne prends pas les bonnes décisions.

 

Pour tous les joueurs comme moi, qui rêvent un jour d'être sélectionnés en équipe de France, j'aimerais leur dire : "Il faut travailler dur, jouer son jeu, se faire plaisir et persévérer sans jamais rien lâcher. Mais, il faut avant tout jouer pour son équipe et ne pas se prendre la tête sur cette sélection.  Mon joueur préféré est Tom Dupau car il se bat jusqu'au bout, se déchire pour son équipe pour décrocher la victoire !

 

Suite à l’annonce de Raphael Dubois, j'ai été très surpris de tout le soutien et des félicitations que j'ai reçus de mon entourage, de mon club, de mes amis mais également des personnes liées au monde du horse ball.

 

Je remercie surtout mes parents qui m'ont permis de vivre tout cela ! et je terminerai en disant combien j'ai hâte de porter les couleurs de la France aux Championnats d'Europe à Bishop Burton - GB.

 

Bon Championnat à toi Loan.

 

Je vous rappelle que L'équipe de France

23/04/2018

Fourbures du cheval

La mise à l’herbe de printemps est synonyme tous les ans de cauchemar pour toutes les races faciles d’entretien et de bonheur pour tous les chevaux qui ont du mal à garder de l’état en hiver. Nous allons voir pour quelles raisons.

Vouloir se rapprocher le plus possible de l’alimentation naturelle d’un cheval est un souhait tout à fait louable. Quand on garde son équidé à la maison, il est évident que l’on cherche le meilleur pour son épanouissement et son bien-être. Mais tous les ans, nous sommes confrontés aux aléas de la pousse de l’herbe qui nous compliquent la vie.

Avant de lâcher vos fauves, du jour au lendemain, dans les vertes pâtures, il est essentiel de prendre les dispositions suivantes :

– faire une transition progressive à l’herbe sur une quinzaine de jours pour permettre à la flore intestinale de s’adapter.

– s’assurer que son équidé a perdu du poids pendant l’hiver pour anticiper la surcharge pondérale pendant la saison de pâturage.

Prenons le cas de POMPOM, cheval de loisir de 500 kg effectuant 2 ou 3 sorties par semaine en ballade.

Ses besoins journaliers sont les suivants :

Si je mets POMPOM au pâturage, celui-ci va bien évidemment manger toute la journée sans s’arrêter. Il va donc consommer au minimum ses 9.5 kg de matière sèche quotidiens.

Une herbe de prairie permanente moyenne apporte par kg de matière sèche :

POMPOM va donc ingérer quotidiennement :

Si on compare les besoins avec les apports :

L’herbe gardera cette valeur pendant environ 1 mois et demi (si vous avez de l’herbe en abondance), de mi-avril à fin mai. Puis sa valeur va diminuer avec l’apparition des épis dans les graminées.

Quelle va être la prise de poids de POMPOM pendant ces 1.5 mois ?

3.4 UFC (en trop/jour) * 45 jours = 153 UFC en trop sur 1.5 mois

POMPOM va utiliser 2.7 UFC pour grossir de 1 kg.

Au bout du compte, il aura donc pris 153/2.7= 56 kg en 1.5 mois soit environ 11% de son poids.

Quand l’herbe sera au stade floraison elle sera beaucoup moins énergétique

POMPOM va donc ingérer quotidiennement en juillet :

A cette période d’été, POMPOM va stabiliser son poids.

Vous voyez donc ici tout l’intérêt de bien gérer votre pâturage pour faire en sorte de rationner l’herbe au printemps.

La prise de poids réalisée au printemps (et aussi en automne) doit absolument être compensée par une perte de poids en hiver. Vous vous exposez sinon à des fourbures, des maladies métaboliques comme le diabète.

La fourbure au pâturage survient pour plusieurs raisons :

  • Le cheval a un accès non limité à l’herbe. Même si celle-ci est peu ou très riche selon les saisons, le fait que le cheval ne puisse pas se réguler (et oui il peut manger de l’herbe sans s’arrêter !) va entraîner un trop plein d’ingestion de sucres solubles. Tout comme nous devant une plaquette de chocolat, un peu c’est bien, toute la plaquette c’est trop !
  • Le cheval est sur de l’herbe rase (surpâturée). Même si la quantité d’herbe est ridicule, cette petite herbe est extrêmement riche en sucres. Il en suffit de peu pour déclencher une fourbure sur un équidé déjà fragile.
  • Votre cheval a une maladie métabolique de type Cushing, SME (Syndrôme Métabolique Equin), PSSM (Myopathie à stockage de polysaccharides) et de fait ne tolèrera que très peu de sucres dans son alimentation. Tout excès dans ces cas-là peut conduire à une fourbure.

Pour éviter ces problèmes, plusieurs pistes sont possibles :

  • Donner un carré d’herbe tous les jours et ne pas laisser pâturer sur de grandes parcelles tout en laissant un accès à des pistes pour favoriser le mouvement.
  • Attendre que l’herbe soit à un stade avancé pour mettre les chevaux afin qu’elle soit moins riche en sucres. Plus l’herbe est haute, moins elle est riche.
  • Utiliser un panier de pâturage (Greenguard) permet de limiter la quantité d’herbe ingérée quotidiennement (-50% d’ingestion environ) et de faire maigrir le cheval.

Dans tous les cas, le bien-être de votre cheval ne peut pas passer par un état corporel excessif. Aimer son cheval, c’est faire en sorte que son corps soit en adéquation avec son espèce.

Les kilos en trop sont l’ennemi de l’effort sportif.

PEYRILLE Sabrina    06 58 00 95 48

www.sabrina-peyrille-seve.com

#fourbures, #fourburescheval, #alimentationcheval, #ecuriesdupato, #petitechroniqued'helene, #horseball, #soinscheval, #herbetropriche, #herbeprintemps, #sabrinapeyrille, #veterinaireequin,

http://www.petitechronique.com

08:36 Publié dans Ecuries du pato | Commentaires (0) |  Facebook | |

29/03/2018

Un homme est mort, Arnaud Beltrame

Un homme est mort, Arnaud Beltrame – Francis Lalanne

 

Un homme est mort, Arnaud Beltrame

Officier de gendarmerie

Ce fut au nom de la patrie,

Ce fut pour sauver une femme,

Un homme est mort, Arnaud Beltrame

Victime de la barbarie

 

Un homme est mort, Arnaud Beltrame

En homme, en soldat aguerri

Un homme est mort, il a péri

En bon chrétien, en bon gendarme

Sans faire usage de ses armes

Simplement en donnant sa vie

 

Honneur à toi gendarme, Arnaud

Pas seulement dans les journaux, mais dans nos cœurs

Et pour toujours Héros de France et de l’amour

 

Un homme est mort, Arnaud Beltrame

Et sur la photo, il sourit,

Quand d’autres ont connu comme lui

Le même sort, le même drame

A qui nous dédions les larmes

Que nous versons tous aujourd’hui

 

Honneur à toi gendarme, Arnaud

Pas seulement dans les journaux, mais dans nos cœurs

Et pour toujours Héros de France et de l’amour

 

Un homme est mort, Arnaud Beltrame

Et dans ce monde qui subit

Que son exemple soit suivi

Chaque fois que sonne l’alarme

 

Inspirons-nous de sa belle âme

Et montrons digne de lui

Inspirons-nous de sa belle âme

Et sachons lui dire :  Merci